Cliquez sur le bouton pour afficher la carte

Adresse & Contact

Notre adresse

Promenade des Anglais 06000 Nice

Vous êtes le propriétaire de cet établissement ?

Est-ce votre fiche Établissement sur unngee.com?
Revendiquez ce lieu, prenez en le contrôle pour gérer votre page, publier vos événements, mettre en ligne des offres spéciales, recevoir des messages de clients potentiels.
Revendiquez votre point de vente et accédez gratuitement à votre compte unngee.

Revendiquer cette fiche

la Promenade des Anglais est au début du xixe siècle c’est un modeste sentier terreux et pierreux, large de deux mètres, nommé « chemin des Anglais », reliant la rive droite du Paillon au faubourg de la Croix de Marbre.

Il est construit par la communauté anglaise hivernante et financé dit-on par le Révérend Lewis Way.

Le document n° 107 annexé au Plan régulateur du Consiglio d’Ornato (lettres patentes du 26 mai 1832) prévoit une route au bord de mer de l’embouchure du Paillon jusqu’au vallon Magnan.
La libre disposition du littoral est accordée à la municipalité par les patentes du 5 mai 1835 signées du roi Charles-Albert. Le 29 avril 1836, le Conseil municipal approuve le projet soumis par l’architecte de la ville, Antoine Scoffier, où figure le tracé, dessiné dès 1830, avec une extension et un gabarit à l’échelle de l’actuelle promenade. En 1844, les travaux d’équipement de cet ouvrage d’art débutent par un premier tronçon, depuis l’angle sud-est de l’embouchure du Paillon jusqu’au vallon Saint-Philippe.
Il est surélevé de cinq mètres au dessus du niveau de la mer. Sa largeur est de vingt trois mètres dont douze seulement sont exécutés.

En 1854-1856, la voie prend le nom de promenade des Anglais et est prolongée jusqu’à Magnan selon le projet de l’architecte François Aune.
D’importants travaux sont ensuite effectués, elle est élargie de onze mètres en dehors du talus pour y former une allée à double rangée d’arbres. La promenade est prolongée jusqu’à Sainte-Hélène en 1878, Carras en 1882, et enfin jusqu’au Var, en 1903.

Les villas et leurs jardins sont peu à peu détruits et remplacés par des palaces, des hôtels et des casinos, ou des immeubles résidentiels.
La circulation automobile se développe et commence à poser problèmes dès les années 1920. La municipalité fait faire d’importants travaux entre l’Opéra et le boulevard Gambetta, en 1929-1931, qui donnent à la promenade son aspect actuel.
L’élargissement est poursuivi entre le boulevard Gambetta et l’avenue Ferber en 1949-1953.

La promenade est aujourd’hui victime de la circulation automobile. Sur certaines sections, elle prend l’allure d’une autoroute urbaine à deux fois quatre voies.

Le 14 juillet 2016, lors d’un attentat6, un camion est volontairement lancé à pleine vitesse dans la foule assistant au feu d’artifice de la fête nationale, tuant 84 personnes.

Recommandations

LAISSER VOTRE RECOMMANDATION SUR CET ETABLISSEMENT

votre nom apparaîtra sur unngee
Votre recommandation sera visible par tous
captcha-input
Prix
Emplacement
Equipe
Service
Produit(s)
En cour de publication ...
Votre recommandation a été envoyé avec succés
Veuillez remplir tous les champs
La vérification du captcha a échoué